Sitting Bull et la dernière résistance indienne dans les grandes plaines - Le site des passionnés d'histoire

Sitting Bull et la dernière résistance indienne dans les grandes plaines

Ce que l’on appelle la guerre des grandes plaines est une guerre qui a opposé les tribus indiennes, essentiellementGuerresindiennesgrandesplaines cheyennes et sioux au gouvernement fédéral des Etats-Unis entre 1862 et 1890. Les tribus amérindiennes, mécontentes des empiètements des colons se révoltent dans le Minnesota et le Dakota en 1862, profitant de la guerre de sécession. Le gouvernement fédéral éprouvera toutes les peines du monde à mater leur soulèvement et ce n’est qu’après le massacre de Wounded Knee en 1890 que la pacification du territoire a été définitivement réalisée et jusqu’à aujourd’hui, le gouvernement des Etats-Unis cherche à légaliser l’annexion des Black Hills et se heurte obstinément au refus des amérindiens.

La construction des lignes de chemins de fer et la volonté de contrôler la piste Bozeman amena l’armée américaine àguerresindiennes construire une série de forts et déclencha ce que l’on a appelé la guerre de Red Cloud qui se solda par le traité de Fort Laramie en 1868, favorable aux amérindiens, avec l’abandon des forts. Au cours de la guerre de Nuage Rouge, un détachement de cavalerie mené par le capitaine Fetterman fut attiré dans un piège et anéanti, se soldant par la mort de 81 tuniques bleues. Par le traité de Fort Laramie, les Etats-Unis reconnaissent la possession des Black Hills aux sioux « aussi longtemps que l’herbe poussera »…

Mais la découverte de gisements d’or et d’argent annoncée par le lieutenant Georges Armstrong Custer en 1874 déclencha une ruée de milliers de prospecteurs et amena le gouvernement américain du président Grant désireux de trouver une issue à la criseCuster économique et boursière qui frappait le pays à revoir le traité et provoqua le soulèvement des indiens qui refusaient obstinément de céder ce territoire qu’ils considéraient comme sacré. Une coalition de tribus indiennes guidées par Sitting Bull qui n’avait pas « touché la plume » à Fort Laramie se dressa contre l’armée américaine dirigée par le général Crook et le général Terry ainsi que le lieutenant-colonel Custer, chef du 7ème de cavalerie, régiment d’élite de l’armée américaine. Après une série de manœuvres, cette campagne aboutit à l’anéantissement presque total du 7ème de cavalerie à Little Big Horn, près de la rivière Rosebud. Au cours de cette bataille, les sioux et les cheyennes massacrèrent 261 soldats du 7ème de cavalerie dont le général Custer qui avait eu l’imprudence de diviser ses forces en trois colonnes, l’une dirigé par le major Reno, l’autre par le capitaine Benteen et la 3ème enfin par lui-même et l’on a beaucoup glosé jusqu’à aujourd’hui sur les responsabilités du désastre, les uns l’imputant à l’imprudence de Custer, les autres à l’incurie voire la lâcheté de ses deux subordonnés qui le jalousaient.

Par la suite, la pression de l’armée américaine s’accrut et les indiens s’éparpillèrent, les uns rejoignant les réserves, les autres suivant les troupeaux de bisons et les derniers suivant Sitting Bull qui se réfugia au Canada.

Réduits à la dernière extrémité tous les chefs indiens se rendirent aux réserves mais en 1890, un mouvement mystique, « la danse des esprits » impulsé par un chef paiute, provoqua l’inquiétude du gouvernement américains après que quelques centaines d’indiens pacifiques aient quitté la réserve et rejoint un camp à Wounded Knee pour reprendre leur mode de vie ancestral et les guerres indiennes s’achevèrent par le tristement épisode du massacre de Wounded Knee où 250 indiens sioux minniconjus furent tués avec leur chef Big Foot

Les principaux protagonistes de la bataille de Little Big Horn sont Sitting Bull, Crazy Horse, Gall, Spotted Tail et du côté américain Custer, Reno et Benteen.

A la fois chef de guerre et homme-médecine, Sitting Bull incarne la résistance indienne. Connu pour ses faits d’armes, ilSittingbull est épris de liberté et fier de ses traditions. Refusant toute compromission avec les blancs, il entreprend de battre le rappel des forces pour préserver le mode de vie de ses ancêtres. Capable d’entrer en contact avec le monde des esprits, il est le guide spirituel de son peuple.

Né dans les Black Hills, Crazy Horse est un chef oglala. C’est un guerrier téméraire, agressif et rusé, volontaire et d’une redoutable efficacité. Excellent manœuvrier, il sait suivre à la trace ses ennemis et utiliser le terrain pour les surprendre. Il n’est cependant pas l’homme des démonstrations publiques. Réservé et taciturne, il est « l’homme étrange des oglalas ».

Gall est un chef de guerre hunkpapa et l’un des principaux lieutenants de Sitting Bull avec lequel il a grandi. Farouchement opposé à la vente des Black Hills, il est connu pour son orgueil démesuré, sa grande bravoure et sa force physique.

Chef des oglalas, Red Cloud a enterré la hache de guerre lorsqu’il a signé le traité de Fort Laramie en 1868. Briguant lesredcloud faveurs et recherchant les honneurs, il se laisse peu à peu séduire par les promesses du gouvernement fédéral.

Spotted Tail est le chef des Brûlés et s’est lui-aussi résigné à vivre dans une réserve, où son autorités est battue en brèche par les jeunes guerriers. Partisan de la paix, il dispute à Red Cloud le titre de chef suprême des sioux.

One Bull est le neveu favori de Sitting Bull et s’est taillé une solide réputation de chasseur et de combattant. C’est aux côtés de son oncle qu’il a pris le sentier de la guerre.

White Bull est le frère de One Bull et un chef de guerre minniconjou. Toujours aux avants-postes, c’est un guerrier hors pair doublé d’un excellent meneur d’hommes.

Black Helk est le neveu de Crazy Horse et reçoit son baptême du feu à l’âge de 13 ans lors de la bataille de Little Big Horn.

Du côté des tuniques bleues, Georges Armstrong Custer est un héros de la guerre de sécession. Il est le lieutenant-colonel du 7ème régiment de cavalerie. Officier zélé, énergique et prêt à toutes les audaces, il est le « beau sabreur » de l’armée américaine. D’une grande agressivité, il est aussi brave que vaniteux et égocentrique.

Marcus Reno est un officier timorĂ©, maladroit et renfermĂ© et est impopulaire au sein du rĂ©giment. Connu pour son goĂ»t immodĂ©rĂ© pour l’alcool, sa grossièretĂ© et son caractère vicieux, il lui reste encore Ă  faire ses premières armes contre les indiens.

Frederick Benteen est un officier courageux et plein de sang-froid. Il a cependant un tempérament jaloux. Aigri et pathologiquement cynique, il envie la popularité de Custer. Commandant de la compagnie K, il critique en permanence les ordres de son supérieur.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *