Cinéma historique - Le site des passionnés d'histoire

Cinéma historique

Benhur

Le cinĂ©ma a toujours eu un certain nombre de thèmes de prĂ©dilection très photogĂ©niques: L’armĂ©e, la prison, la police, l’hĂ´pital, l’enfance, l’universitĂ©, la justice, l’argent, la science-fiction, entre autres, ont toujours l’heurs de plaire au public et de capter son attention. Parmi ces thèmes and last is not least, l’histoire a toujours fait bon mĂ©nage avec le 7ème Art. Depuis les tous dĂ©buts de l’industrie cinĂ©matographique, les cinĂ©astes ont toujours cherchĂ© Ă  transposer notre imaginaire du passĂ© plus ou moins lointain Ă  l’Ă©cran et cet intĂ©rĂŞt ne s’est jamais dĂ©menti. Depuis les origines, avec les moyens de l’Ă©poque, la documentation dont ils ont disposĂ© et les attentes du public, les producteurs n’ont jamais cessĂ© d’exploiter ce filon.

Sans remonter Ă  la prĂ©histoire du cinĂ©ma et les premières tentatives, qui d’entre nous n’a pas Ă©té marquĂ© par lescinemahistorique grandes productions hollywoodiennes des annĂ©es 50 et 60?  Tout le monde a vu et apprĂ©ciĂ© “Les dix commandements” de CĂ©cil B de Mille, “ClĂ©opâtre”, “Quo Vadis”, “La chute de l’empire romain”? D’innombrables pĂ©plums, c’est un ainsi qu’on les appelle, sur l’Egypte pharaonique, la Rome antique, et les innombrables pĂ©plums de sĂ©rie B sur la Grèce antique ont formĂ© notre imaginaire. Qui n’a pas Ă©tĂ© passionnĂ© et marquĂ© dans son enfance par les Hercule, Maciste, et autres Titans? Sans compter sur les films et sĂ©ries relatant des Ă©pisodes cĂ©lèbres ou mythologiques du moyen-âge, de l’Ă©poque moderne, classique, ou sur l’Ă©popĂ©e napolĂ©onienne qui se comptent par centaines sinon par milliers. Certains comptent parmi les chefs d’oeuvre du cinĂ©ma comme le “NapolĂ©on” d’Abel Gance ou “Alexandre Nevski”…Et les  sĂ©ries de films sur les mongols, tartas qui ont passionnĂ© des gĂ©nĂ©rations de spectateurs?

Depuis les annĂ©es 70, avec l’augmentation des moyens et un effort supplĂ©mentaires de documentation, les cinĂ©astes ont eu plus de soucis de rĂ©alisme et se sont Ă©loignĂ©s des poncifs traditionnels. Des auteurs comme Stanley Kubrick avec son brillantissime “Barry Lindon”, Serguey Bondartchouk et son “NapolĂ©on”, Richard Lester avec “La rose et la flèche” oĂą il montre un Robin des Bois sur le retour et vieillissant incarnĂ© par le gĂ©nial Sean Connery, parmi tant d’autres, ont rĂ©ussi Ă  coller davantage à la rĂ©alitĂ© tout en rĂ©alisant des films passionnants qui ont su plaire Ă  leur public sans en rajouter avec les poncifs et raccourcis faciles. Les westerns et films de guerre, notamment sur la seconde guerre mondiale ont su aussi allier rĂ©alisme historique et fiction avec succès. Pas besoin d’en rajouter, l’histoire dĂ©passe souvent la fiction et recèle d’innombrables Ă©pisodes romanesques ou tragiques susceptibles de capter l’attention du public. La trame de l’histoire de l’humanitĂ© est suffisamment riche en Ă©pisodes fertiles pour y puiser sans cesse de nouveaux sujets de films.

Aujourd’hui, histoire et cinĂ©ma font de plus en plus bon mĂ©nage. Un souci de rĂ©alisme, au niveau des scĂ©narios, de la documentation, des dĂ©cors et costumes ainsi que du jeu des acteurs prĂ©domine et le public est de plus en plus demandeur de ce genre cinĂ©matographique, Ă  tel point que les films, sĂ©ries et documentaires pullulent pour satisfaire notre soif sans cesse inassouvie de voir sur l’Ă©cran les personnages ou Ă©pisodes lĂ©gendaires de l’histoire. Inutile de citer toutes ces Ĺ“uvres dans cette page, je le ferai dans les sous-rubriques “Films”, “SĂ©ries”, et “documentaires” avec mes critiques et mon opinion sur chaque Ĺ“uvre.